Nous ne livrons pas sur Genève pour le moment et nous excusons du désagrément.

Qu'est-ce que l'ice-o-lator

Le ice-o-lator est un haschisch sans produits chimiques de grande pureté. Les trichomes sont séparés de la plante par la méthode ice-o-lator ou du bubble bag. Continuez à lire pour en savoir plus sur cette technique étonnante.

Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons de consommer notre plante préférée. Les techniques d’extraction des différentes molécules se trouvant dans le cannabis ont bien évolué. Le vaporiser dans un brasero en bois avec des pierres chaudes appartient désormais au passé.

Non seulement ces nouvelles méthodes offrent une expérience plus puissante, mais elles permettent également de tirer le maximum de la plante. La méthode de l'ice-o-lator est l'une de ces techniques qui vous permettra de tirer le meilleur parti de votre “beuh”. Elle permet de créer du "hash Ice-o-lator", également connu sous le nom de "Bubble Hash".

Si vous souhaitez traiter de grandes quantités de CBD, l'ice-o-lator peut vous être très utile. Continuez à lire pour découvrir comment ce procédé peut stimuler votre activité de production de cannabis.

L’ice-o-lator c’est quoi au juste ?

Faire son propre hasch peut être un processus long et compliqué. Il y a plusieurs façons de procéder. Le tamisage à sec en est une, mais la plupart de ces méthodes vous font perdre de la matière et un temps précieux.

Pour créer du haschisch, il faut séparer les poils gluants et collants du reste de la plante de cannabis. Ces minuscules poils, appelés trichomes, contiennent tous la concentration la plus élevée des molécules que vous voulez extraire. Ce sont les glandes résineuses de la plante qui produisent les précieux le plus de cannabinoïdes, comme le THC et le CBD. L'extraction des parties les plus désirables de la plante vous permet d'obtenir un produit plus pur et plus fort.

Le haschisch de type Ice-o-lator est plus frais et conserve un très bon profil de terpènes et de flavonoïdes (ce qui lui donne son odeur et son goût). Ceci est dû à la congélation des trichomes. La congélation d'un produit le maintient dans son état d'origine, ce qui évite la dégradation des terpènes, des flavonoïdes et des cannabinoïdes. C'est pourquoi il est préférable de commencer avec du cannabis congelé directement après la récolte.

L'ice-o-lator est un moyen facile d'extraire ces trichomes et de les transformer en haschisch. L'idée est de congeler les trichomes pour qu'ils tombent doucement du bourgeon. Cela permet de s'assurer qu'ils ne sont pas trop endommagés au cours du processus.

Une fois les trichomes congelés et séparés de la plante, il suffit de les filtrer à l'aide de sacs filtrants. Nous allons vous montrer, étape par étape, comment cela fonctionne exactement.

Pourquoi faire l'effort de préparer un “shit” de cette façon ? Je suis heureux que vous posiez la question. Contrairement à d'autres techniques d'extraction, la résine extraite de cette façon n'utilise aucun solvant chimique.

Le Ice-o-lator est la forme la plus puissante de haschisch produite sans aucune utilisation de produits chimiques.

Cela signifie qu'il n'y a pas de propane, de butane ou de CO2 qui peuvent contaminer le produit final. Si vous voulez une résine sûre, puissante et sans produits chimiques, l'ice-o-lator est la solution.

Histoire de la technique de l'ice-o-lator

Avant de se lancer dans la fabrication de votre propre hash à l'eau glacée, il est important de comprendre d'où il vient.

L'idée du Ice-o-lator est née dans les années 1980 avec OG Skunkman, pionnier de l'industrie du cannabis. Cet expert en graines s'est rendu compte que les trichomes coulent lorsque les fleurs de cannabis sont immergées dans l'eau.

Le premier concept de Skunkman Sams était pour le moins rudimentaire. Il s'agissait simplement d'agiter un bocal rempli d'eau et de fleurs de cannabis sélectionnées. Même si cela fonctionnait, c'était loin d'être la technologie dont nous disposons aujourd'hui. En 1988, il a passé une annonce dans le magazine High Times. “Sadu Sam” proposait une nouvelle méthode pour séparer facilement les trichomes du matériel végétal.

C'est Mila Jansen, autrement connue sous le nom de "la reine du hash", qui a développé cette idée à un niveau supérieur. Elle a repris la méthode de Skunkman et l'a perfectionnée à l'aide de sacs de filtration. Il s'agissait d'un modèle de base consistant en un sac en nylon avec un tamis fixé au fond. Jansen et Skunkman Sam ont constaté que toutes les matières végétales indésirables montaient à la surface, tandis que les trichomes souhaités descendaient au fond. Mila a également réalisé que la congélation du matériel pouvait aider à le séparer de la fleur sans trop de dommages.

Avec l'aide de Marcus "Bubbleman" Richardson, ce groupe d'adeptes du haschisch a repoussé les limites de cette méthode. Bubbleman a ajouté d'autres sacs de filtration afin de retenir chaque micron de haschisch glacé. Cela a finalement conduit au développement de la machine à laver Bubbleator. Cet appareil est en fait une petite machine à laver la glace qui sépare les trichomes du reste de la fleur.

La combinaison du Bubbleator et de l'Ice-o-lator fut une révélation pour l'industrie du cannabis. Non seulement c'était une alternative plus propre et plus saine au haschisch traité chimiquement, mais c'était aussi une alternative très puissante.

Avant 1998, peu de gens avaient vu des trichomes glandulaires isolés à un taux de pureté de 99,99 %. Grâce au génie et à l'esprit pionnier des personnes citées ci-dessus, c'est devenu possible.

Comment fonctionne le processus ice-o-lator ?

Bien que vous puissiez traiter le ice-o-lator de différentes manières, l'utilisation conjointe de l'ice-o-lator et du Bubbleator est la meilleure façon de tirer le meilleur parti de votre récolte. Le Bubbleator est un complément merveilleux qui rend cette tâche propre, rapide et sans tracas (ou presque ; il y a toujours un peu de tracas dans la fabrication du haschisch).

Il est préférable de commencer par un produit frais congelé. En le congelant directement après la récolte, vous n'aurez que peu ou pas de dégradation des cannabinoïdes que vous souhaitez préserver.

Première étape

Récoltez la plante de votre choix et congelez-la immédiatement. Il peut s'agir d'une plante cultivée spécifiquement pour faire du hasch ou des chutes de votre plante de marijuana. Les fleurs et les feuilles peuvent rester, mais toutes les tiges doivent disparaître.

Deuxième étape

Placez votre produit frais congelé dans une machine à laver le hasch. Il peut s'agir d'un appareil complexe comme une machine à laver la glace Bubbleator ou d'un seau de glace. La température doit être inférieure à 4 degrés Celsius pour geler les trichomes, donc utilisez beaucoup de glace. Remuez le mélange glacé de vos fleurs/trims pendant 15 à 20 minutes en faisant un 8 lors du mélange. Cela permet de séparer les trichomes du reste de la matière végétale. Si vous avez une machine à laver le haschisch, elle fera le brassage pour vous.

Troisième étape

Ensuite, versez cette solution dans votre sac de lavage du haschisch, ou sac à glace. Il y a généralement trois ou quatre de ces sacs empilés les uns sur les autres. Chacun d'entre eux aura un filtre de micron différent pour récupérer le moindre grain. Les meilleurs sacs à filtre micronique sont ceux de 73 à 120 micromètres. Au fur et à mesure que le mélange de ice-o-lator passe à travers chaque filtre, la qualité et la concentration des cannabinoides s'amélioreront. Assurez-vous que le seau au fond de ces sacs filtrants capture tout. Vous pouvez ensuite le filtrer à nouveau pour vous assurer que vous avez tout.

Étape 4

Grattez la résine au fond des sacs filtrants et placez la sur un plateau. Vous ne voulez pas d'humidité dans votre hachisch, il doit donc être sec. Le mieux est de le lyophiliser. Vous avez maintenant votre propre hash ice-o-lator ! Vous pouvez le vendre tel quel ou le presser à haute pression pour en faire de la “rosin”.

Comme vous pouvez le constater, ce procédé est assez simple, mais attention, il est salissant.

Avantages de la préparation du ice-o-lator

Si vous avez déjà essayé de faire du haschisch avec des solvants chimiques, vous savez qu'il y a une certaine courbe d'apprentissage. Au-delà de cette courbe d'apprentissage, beaucoup n'aiment pas l'idée de fabriquer leur hasch avec des produits chimiques nocifs.

Le haschisch à l'eau glacée est une méthode propre qui ne laisse aucun polluant dans le produit final. Beaucoup préfèrent cette méthode naturelle car vous pouvez extraire la plupart des trichomes riches en cannabinoïdes facilement.

Faire du ice-o-lator est également un excellent moyen de tirer le meilleur parti de votre récolte. Nous jetons fréquemment les vieilles feuilles et les chutes ou les ajoutons au tas de compost. Avec la méthode de l'ice-o-lator, vous pouvez utiliser presque toutes les parties de votre plante.

Comme nous l'avons déjà mentionné, le ice-o-lator (ou bubble hash) est généralement congelé frais. C'est le meilleur moyen de préserver les cannabinoïdes ainsi que de maintenir le profil des terpènes et des flavonoïdes.

Anciens articles
Nouveaux articles

Nous pensons que vous allez aimer...

Fermer (esc)

Get 10% on your next order

Subscribe to our newsletter and get 10% on your next order

Vérification de l'âge

Vous devez être majeur et avoir l'âge légal de consommer des produits à base de cannabis CBD/THC conformément aux lois de votre pays de résidence pour accéder à ce site Internet. Veuillez confirmer que vous êtes autorisé à voir son contenu, ou cliquez sur 'Non' pour quitter.

Chercher

Panier d'achat

Votre panier est vide.
Commander maintenant